Salvador Dali

Salvador Felipe Jacinto Dali est né le 11 mai 1904 à Figueras, en Espagne. Dali fait sa scolarité à Figueras. A quatorze ans, Dali présente ses premiers tableaux dans une exposition des artistes locaux au théâtre municipal de Figueras. En 1922, il entre à l'École des Beaux-Arts de Madrid. Il est d’abord influencé par les futuristes italiens et Eugène Carrière puis, il démontre de plus en plus d'intérêt pour le cubisme. En 1925, c'est la première exposition personnelle de Dali qui se déroule à la Galerie Dalmau à Barcelone, à l'occasion de laquelle Picasso et Miro commenceront à s'intéresser à ses travaux.

Dali commence à accomplir son service militaire en février 1927. De cette époque datent quelques-unes des œuvres qui feront de lui l'un des plus hauts représentants du Surréalisme. En 1930, Dali écrit, illustre et publie La femme Visible, qu'il dédie à Gala, sa femme. Cette même année, en juillet, la revue « Le surréalisme » au service de la révolution publie « Rêverie », un des textes les plus importants de Dali. En novembre, Dali expose à la galerie de Goemans à Paris sous le parrainage de Breton, il obtient un franc succès, renforçant sa réputation dans l'esprit du public et de la critique.

En 1934, il n’a pas moins de six expositions à Paris, à New York à Londres et à Barcelone. En juillet 1936, pour fuir la Guerre civile qui éclate en Espagne, Dali s'installe en Italie où il approfondit ses connaissances sur la Renaissance et le Baroque. Devenu l'un des peintres les plus célèbres du moment, il fait de longs séjours dans sa maison-atelier de Portlligat. Dali commence une nouvelle étape au cours de laquelle il tirera son inspiration des grands thèmes de la tradition occidentale. L'élément religieux fait irruption dans les œuvres du peintre en 1949.

Au cours de l'année 1958 et de la suivante, Dali étudie à fond les peintres du passé (en particulier l'œuvre de Velasquez) ainsi que les thèmes religieux et historiques occidentaux. Il se lance aussi dans l'art "optique", recherchant sans trêve des effets et des illusions d'optique. Puis Dali s'intéresse particulièrement à l’holographie. En 1972, à lieu une exposition d'hologrammes à New York. En août de cette même année, Dali annonce qu'il fait don de toutes ses œuvres à l'État espagnol. L'année suivante, Dali présente son premier Chrono-hologramme. Puis à New York, la Knoedler Gallery ouvre une salle holographique dalinienne. La dernière passion de Dali était la peinture stéréoscopique en 1975, et il présente sa première œuvre hyper stéréoscopique à New York en 1978.

Le 28 septembre 1974 a lieu l'inauguration du Teatro Museo Dali. Après dix ans d'efforts, Dali a finit par obtenir son musée, un endroit qui reflète très précisément sa vision. Durant les dernières années de sa vie, Dali est comblé d'honneurs, notamment en 1972, il est élu membre associé étranger de l'Académie des Beaux-arts de l'Institut de France. Salvador Dali meurt le 23 janvier 1989 à la Torre Galatea de Figueras.

Voici les oeuvres d'art que nous avons de Salvador Dali

retour