Louis Icart

Louis Justin Laurent Icart est né à Toulouse en 1890 et mort à Paris en 1950. Icart entre à l’École Supérieure de Commerce de Toulouse pour poursuivre ses études en finance, mais il découvre très tôt une passion pour le théâtre à travers les écrits de Victor Hugo (1802-1885). Ce n’est qu’en 1907, quant Icart déménage à Paris qu’il se concentre à la peinture, au dessin et à la production de gravure à l’eau forte. Ce sera ses gravures qui immortaliseront son nom dans l’histoire de l’art du vingtième siècle. Louis Icart combat dans la première Guerre Mondial et c’est à travers des sketches qu’il arrive à exprimer son angoisse. Quant Icart revint du front, il imprima ses dessins. Vers la fin des années 1920, Icart travaille dans la publication de ses œuvres pour l’Europe et l’Amérique ainsi que dans un grand studio de design. À ce moment là, Icart avait réussi artistiquement et financièrement. L’Art Déco, un terme créé en 1925 à l’Exposition des Art Décoratifs à Paris, était devenu la grande mode des années 1920. Ses gravures à l’eau forte avaient atteint leurs apogées à cette époque d’Art Déco et Icart en était devenu le symbole. Icart peint une image de Paris des années 1920-1930 en utilisant un style propre à lui, tiré principalement de grands maîtres français du dix-huitième siècle, tels que Jean Honoré Fragonard. Sa femme Fanny, qu’il rencontre en 1914, fut la plus grande source d’inspiration de sa vie. Icart est reconnu pour sa représentation des femmes tels des êtres sensuels, souvent érotique avec une touche d’humour sous-jacente. Les courtisanes galopantes sur de riches coussins et leurs expressions faciales évoquant à la fois passion et surprise.

Voici les oeuvres d'art que nous avons de Louis Icart

retour