Jean-Guy Deslauriers

Né à la Tuque du 3 septembre 1940. Jean Guy Deslaurier est surtout attiré par la couleur qu'il explore depuis 1960. Il communique avec les peintres, le regretté Léo Ayotte, Iacurto, et Bellerive qui sera son ange gardien de ’62 à ’65 et finalement Stanley Cosgrove qui lui laisse une profonde impression et un mot d'ordre qui le suivra toujours.

En mai 1979, année de grandes joies, Deslauriers qui admire A.Y Jackson, Iacurto, Bouchard, Rivard, Fortin, Ayotte et chérit les oeuvres de Cosgrove voit ses toiles suspendues à côté de ces grands “Bonhommes”. Un style purement Deslauriers, suit des mouvements et il joint des peintres de la Galerie d'Art Canadien de Chicoutimi en octobre 1980. Ennemi de la facilité, il travaillera dès lors ses sujets avec force. Amant passionné de la nature, il peint avec amour et acharnement à plein temps depuis octobre 1979. En 1985, la compagnie Domtar a choisi quatre huiles de Jean-Guy Deslauriers pour représenter le Québec dans son agenda. Celui-ci a été distribué dans 47 pays. D'autre part, Télébec a illustré les 220 000 annuaires du téléphone de ses 14 régions par une huile de Deslauriers. À la fin des années ’80, il a reçu une mention d'excellence au Grand-Prix de peinture canadien. En 1991, il a été nommé, embre de la “japan International Artist Society”.

Voici les oeuvres d'art que nous avons de Jean-Guy Deslauriers

retour