Dominic Besner

Franco Ontarien né en 1965, Dominic Besner s’installe à Montréal en 1988 en vue d’y poursuivre ses études à l’École d’architecture de l’Université de Montréal où il obtient son baccalauréat. C’est au cours de sa formation qu’il prend plaisir à travailler le dessin. À la fin de ses études en 1992, le jeune homme lunatique et rêveur se rend compte assez vite que cette profession ne correspond pas à ses attentes. Il réalise qu'il avait plus de plaisir à dessiner et à faire vivre les personnages de son monde imaginaire dans un monde qui leur ressemble.

Il dessine la ville et ses personnages comme il les perçoit. Ces derniers reflètent la nuit dans des scènes musicales ou théâtrales, des amuseurs de rue, des danseurs, des carnavals ou des amours, des personnages colorés, éclatés et texturés. Pour donner vie à ses tableaux, il utilise le pastel à l'huile. Toutefois, la figuration oscille parfois entre symbolisme et réalisme. On retrouve dans sa galerie de personnages, des femmes au profil stylisé ou aigu dont le teint blanc rappelle les masques vénitiens de la Commedia dell 'Arte ou alors des personnages de théâtre.

L'œuvre de Besner rappelle les dessins et peintures d'Egon Schiele mais également celles de Gustav Klimt ou de Leonor Fini tant l'atmosphère semble se concentrer autour de la figure humaine, la blancheur artificielle des corps, la noirceur des traits, les motifs décoratifs ou le caractère félin de certaines figures.

L'artiste fait appel, dans plusieurs de ses toiles, à une figuration et à un style qui s'inspire des grandes dames à chapeaux du début du siècle comme on peut le voir dans les toiles intitulées Pièces à sous, La chambre en ville ou encore Col à rayures. Mais lorsqu'on se réfère à certains visages peints par Munch, il ne serait pas faux d’affirmer que toute l'iconographie de Besner est également empreinte d'un net courant expressionniste qui a indubitablement laissé sa trace.

Voici les oeuvres d'art que nous avons de Dominic Besner

retour